Optimiser son alimentation Paléo pour la perte de poids

Personnellement, je n’ai jamais eu de vrai problèmes de poids. J’avais bien sur quelques kilos en trop, mais ils sont partis rapidement en suivant une alimentation Paléo. Cela dit, je suis donc un mauvais exemple : l’alimentation Paléo a principalement bâtie sa réputation sur des témoignages de gens qui ont réalisé des pertes de poids spectaculaires à la suite de leur changement d’alimentation.

Cette perte de poids, ou plutôt de toutes graisses excessives, va arriver naturellement en suivant une alimentation Paléo. Néanmoins, on peut facilement optimiser son alimentation Paléo pour optimiser sa perte de poids. Je vais vous montrer comment. Pour moi, il y a 3 points essentiels.

Réduire votre apport glucides. C’est le plus simple en théorie, mais le plus difficile à mettre en pratique pour ceux d’entre vous qui mangeaient beaucoup de sucreries avant de manger Paléo. Même avec une alimentation Paléo, il est facile de manger beaucoup de sucre : principalement les fruits, le miel, et dans une moindre mesure les légumes. L’alimentation Paléo n’est pas une alimentation pauvre en glucides. Mais pour perdre du poids, il va quand même falloir réduire les glucides. L’auteur Mark Sisson préconise moins de 100 grammes de glucides par jour pour perdre du poids efficacement.

Faire du sport, efficacement. Oubliez le cardio. La plupart des auteurs sur le sujet qui ont étudié à la fois l’alimentation Paléo et le sport recommandent l’entrainement à haute intensité. J’en parlais déjà dans un précédent article. En effet, le cardio standard va effectivement vous faire brûler des calories, mais seulement pendant l’entrainement. Alors qu’un entrainement à haute intensité va vous faire perdre du poids plusieurs jours après l’entrainement, pendant la phase de récupération de votre corps. Vous pouvez appliquer ce principe à la salle de gym, en faisant des séries avec des poids très lourds pour vous amener à l’échec musculaire, ou encore en courant, en alternant des phases de sprint avec des phases de repos.

Insérer des périodes de jeûne dans votre quotidien. Jeûner a de nombreux avantages. Non seulement cela permet à votre corps de faire une pause, de purger vos intestins et votre estomac, mais surtout cela va permettre à votre organisme d’aller puiser dans vos réserves de graisse pour obtenir de l’énergie. De plus, les périodes de jeûne viennent souvent avec un grand apport d’énergie. Je conseille d’expérimenter avec des périodes de 12h au début, par exemple sauter le repas de midi et manger à 8h du soir si vous avez pris le petit déjeuner à 8h du matin.

L’alimentation Paléo et le sport
Courir façon Paléo : l’entraînement par intervalles