Acheter des compléments alimentaires protéinés

compléments alimentaires protéinés
Élément de base, essentiel à la construction des fibres musculaires, la protéine doit être en quantité suffisante. Cette dernière est composée d’acides aminés qui peuvent être classés en deux, à savoir les essentiels et les autres. Les premiers sont au nombre de 8 et proviennent de la nourriture, ce sont le tryptophane, la thréonine, la phénylalanine, la méthionine, la lysine, la valine, l’isoleucine et la leucine. Les acides aminés non essentiels ou protéinogènes sont synthétisés par le corps à l’aide des éléments cités précédemment que sont les acides carboxyliques. La présence de tous les acides aminés essentiels est indispensable au bon déroulement de la synthèse protéique, sinon le processus ne réussit pas, d’où le problème du manque de protéines. Or, ces macromolécules hydrolysables font office de substrat énergétique, contribuent fortement au renforcement du système immunitaire, à l’activation d’enzymes, à la construction musculaire (réparation et croissance) et aux transports de l’oxygène, des minéraux, des vitamines et des lipides. L’achat et la consommation de compléments riches en protéines permettent de combler les besoins au quotidien et d’apporter plus pour les personnes qui doivent suivre un régime hyper protéiné.

Le complément alimentaire protéiné, pour quelle personne ?

Les sujets qui ne sont pas très actifs, voire sédentaires, ont besoin d’environ 0,8 g de protéines par kg (du poids de l’individu) par jour. Une telle quantité peut être apportée par les 3 principaux repas du quotidien.
Les seniors font souvent l’objet d’une fonte musculaire. 1,1 g de protéine par kg de leur poids est nécessaire pour les personnes âgées. Un régime alimentaire adapté est à même de les fournir à l’organisme. En cas de carence, la prise de complément alimentaire protéiné est recommandée par le médecin ou le nutritionniste qui suit le senior. Le conseil de ce dernier sur le produit à consommer est nécessaire compte tenu de la fragilité des personnes âgées.
Les sportifs sont les grands consommateurs de protéine, mais le type de produit à prendre est différent selon le résultat escompté.

Quel complément protéiné choisir ?

Plusieurs types de protéines existent sur le marché des compléments alimentaires. Des produits d’origine animale mais aussi végétale sont disponibles pour les végétaliens, les végétariens et les sujets qui ne tolèrent pas le lait et ses dérivés. La performance des deux types se vaut puisque les résultats obtenus sont autant satisfaisants pour l’un que pour l’autre. Le choix du produit à acheter dépend du besoin de chaque personne :

  • le gainer (mélange de protéines et de glucide) convient aux athlètes qui veulent perdre du poids ;
  • les BCAA (Branched Chain Amino Acids) fournissent beaucoup d’énergie pendant les séances d’entraînements ;
  • assimilée rapidement et totalement par l’organisme, la whey accélère la récupération ;
  • toutes les protéines en poudre (comme la whey citée précédemment) et les barres (en collation) favorisent la croissance musculaire.

La whey, prisée par les sportifs

Appelée aussi protéine de petit lait, la whey est un lactosérum extrait de produits laitiers. Les acides aminés qui les constituent optimisent l’endurance des athlètes, la croissance musculaire, la synthèse des protéines, la phase de sèche, la récupération et la réparation des tissus. Leur propriété ne se limite pas au niveau des muscles puisque ces macromolécules hydrolysables renforcent l’immunité et contribuent à la lutte contre l’ostéoporose et contre l’hypertension artérielle.
Trois types de whey existent, à savoir l’hydrolysat, l’isolat et la concentrée. Sinon, des alternatives ont été élaborées puisque des protéines à base de pois chiche, de chanvre, de riz, de soja et d’œuf sont également disponibles et sont indiquées pour les végétaliens et les végétariens.
La whey n’est en aucun cas un substitut des principaux repas qui apportent les nutriments essentiels dont le corps a besoin au quotidien. Cette protéine se consomme après les efforts physiques. La quantité de référence pour les sportifs est de 2,2 g de whey par kilo de poids voulu. Avant et au cours des entraînements, l’intéressé a la possibilité de consommer du glucide à index glycémique faible afin d’avoir l’énergie nécessaire au travail physique prévu.

Les acides aminés

Les acides aminés qui forment chaque protéine sont au nombre de 50 au minimum. Le tiers de ces macromolécules hydrolysables trouvées dans les muscles est composé essentiellement de valine, d’isoleucine et de leucine. Ce sont des acides aminés ramifiés trouvés dans les BCAA qui font partie des essentiels, ce qui veut dire que l’organisme ne les produit pas, mais qu’ils peuvent être fournis par un régime protéiné. L’apport par la prise de complément alimentaire permet ainsi de combler les besoins des sportifs et des personnes qui produisent beaucoup d’efforts physiques. Les BCAA sont bien assimilés par le corps, mais en même temps, ils inhibent le catabolisme qui peut être provoqué par des entraînements trop intensifs, causant ainsi la dégradation des tissus musculaires.


Microalgues : une ressource à haut potentiel
Un esprit sain dans un corps sain : comment s’y prendre ?