Aliments autorisés et interdits dans le régime paléolithique

Le régime paléo est conçu pour imiter ce que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ont mangé. Mais quels aliments devriez-vous manger pour suivre ce régime et quels aliments devrez-vous éviter ? Si vous débutez dans le régime paléo, il peut être difficile de savoir quoi manger pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Comme avec la plupart des régimes, il existe des aliments interdits pendant le régime paléolithique. Voici ce que vous devez savoir pour suivre un régime paléolithique.

Les aliments préconisés : La viande et les oeufs

La viande et les œufs sont des composants importants du régime paléolithique. Idéalement, les animaux dont proviennent ces aliments doivent être nourris avec un régime biologique naturel. Autrement dit, les volailles ont accès aux légumes verts, aux insectes, etc., ainsi qu’au grain. Les bovins mangent de l’herbe et d’autres pâturages. Les poissons doivent provenir de la nature ou au moins être nourris avec ce que les poissons sauvages mangent. Dans tous les cas, les viandes devraient être exemptes de toute panure. Les experts dans le domaine estiment qu’il faut rechercher des sources de viande faibles en gras.

Les aliments préconisés : Les légumes

Les légumes sont encouragés, notamment ceux qui peuvent être mangés crus. Les pommes de terre et autres tubercules amylacés (par exemple, le manioc) sont un domaine d’opinions divergentes. Certains mangeurs de paléo mangent des patates douces et d’autres tubercules, tout en évitant les pommes de terre blanches. Les fruits sont généralement autorisés.
L’huile d’olive et les huiles de noix, sont généralement recommandées, mais pas l’huile de coco. Des suppléments d’huile de poisson sont souvent recommandés. Rien d’étonnant à ce que l’eau soit encouragée et, en général, le thé est considéré comme bon.

Les aliments prohibés

Pour ce qui est des aliments interdits pendant le régime paléolithique, voici un petit aperçu. Les aliments qui sont éliminés dans un régime Paléo sont ceux qui fournissent au corps très peu de nutriments en particulier pour la quantité d’énergie qu’il contient et qui sont difficiles à digérer. Ces derniers peuvent causer des problèmes de santé intestinale et contribuer à la dysbiose intestinale. Les aliments qui ont la capacité de stimuler l’inflammation ou de causer des dégâts avec des hormones importantes sont à prohiber.
En règle générale, un régime paléo exclut: les céréales (blé, orge, seigle) et pseudo grains (quinoa et le sarrasin). Il faut également éviter les légumineuses, les produits laitiers principalement ceux de fabrication industrielle. A éviter aussi les aliments raffinés et transformés. Enfin, l’ennemi juré du régime paléo est la malbouffe et le fast food.

Inconvénients et contre-indications santé du régime paléo
Les grandes différences entre le mode d’alimentation de nos ancêtres et l’alimentation dite moderne